Archives de catégorie : Patrimoine

8 mai : une commémoration mémorable

 

Le lundi 8 mai, la commémoration du 8 mai 1945 rendant hommage aux blessés de guerre et aux pupilles de la nation s’est déroulée à Antibes sur l’esplanade du prés aux pêcheurs. Certains élèves du collège La Fontonne ont participé à cet événement accompagnés de Mme CATARINO et M. EL JAZOULI. Un groupe de 3ème a chanté et un groupe de 4ème a participé à la collecte des Bleuets de France.

L’association Les Bleuets de France s’occupe de récolter de l’argent pour aider les familles des blessés et des morts lors de la guerre ou des attentats. Elle accompagne les pupilles de la nation au quotidien. Certaines élèves de 4èmeC ont présenté leurs bleuets lors de cette prestation. En échange d’un don adressé à l’association Les Bleuets de France, un bleuet fabriqué par ces élèves était donné.

bleuet 8 mai

Kelly, Fanny, Mélanie, Sarah, Ambre, Léana et Julie aidées de Mme Catarino ont réalisés des bleuets en les déclinant de plusieurs manières: bagues, colliers, bracelets, broches, boucles d’oreilles et magnets. Cette initiative a été appréciée et saluée par toute les personnes présentes. Plus de la moitié des Bleuets réalisés ont été « offerts ».

bleuet 8 mai 2

Les élèves de 3ème, quant à eux, ont participé à la chorale en chantant Le chant des africains et la Marseillaise. Ils étaient accompagnés par la chorale d’Antibes et d’un orchestre. Ils avaient beaucoup répété au collège avec M. Benasaya et M. El Jazouli.

bleuts 8 mai chorale

Léana et Julie 4C

 

L’école de nos ancêtres

Les élèves de la classe de 6°C se sont rendus au musée de l’école à Antibes dans le cadre de l’option patrimoine. Ils ont ainsi pu découvrir comment se déroulait une journée de classe au début du siècle dernier.

Témoignages :

 

 » Ce qui m’a marqué, c’est que les élèves avaient une ou deux paires de chaussures par an, et si elles étaient trop petites, on coupait le bout des chaussures. Les cartables étaient en bois ou en cuire, cela devait être lourd ! » (Rayane)

 » Nous nous sommes assis sur un banc près d’un pupitre différent de ceux de nos jours.

Avant, à la rentrée des classes, le 1er octobre, les élèves écrivaient une morale au tableau puis en discutaient. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Comme les élèves de l’école d’autrefois, nous avons nous aussi écrit une « morale » à la plume. La voici :

Qu’il s’agisse de sa nourriture, de son travail ou de ses

loisirs, chacun de nous est tributaire de tous les pays

sous le soleil. L’homme moderne est citoyen du monde.

Cette plume est formée d’une plume en métal et d’un porte plume. Pour écrire, il fallait de l’encre. Cela nous a semblé difficile de bien tenir la plume, de ne pas trop appuyer pour ne pas faire des taches sur notre feuille.

Pour cela, on nous a distribué un buvard pour éviter que l’encre ne bave. » (Camille)

plume

 

 

 

 

Le Fort Carré

Le Fort Carré a été construit sous le règne de Louis XIV, le chantier a commencé en 1550 et s’est terminé en 1585. Le Fort Carré a été construit pour la défense d’Antibes. Le Fort faisait la frontière entre le Royaume de France et le Royaume d’Italie. Vauban lui a attribué le rôle de défense d’Antibes car les italiens voulaient prendre le contrôle d’Antibes en faisant la guerre aux français en passant par la mer mais le fort était équipé de canons pour défendre la ville en étant tourner vers : la ville, la mer et la frontière de l’Italie, il accueillait des soldats lesquels dormaient dans des dortoirs au centre du fort. Il y  avait aussi une salle où l’on stockait la poudre à canon où le sol était en bois pour ne pas que les bottes en fer des soldats ne fassent des étincelles sur un sol en béton pour que la poudre ne prenne pas feu et il y avait une chambre froide pour stocker la nourriture avec des appâts au plafond pour que les rats ne mangent pas les vivres.

fort carré

Erwann Brochet (5°C)

Des céramiques toutes neuves pour la façade du musée Fernand Léger

 

La classe de 4°D s’est rendue au musée Fernand Léger afin de comprendre comment les deux grandes céramiques du fronton ont été restaurées.

fernand léger (1)
les moules des pièces de céramique
fernand léger (3)
La guide nous a expliqué toutes les étapes de la restauration

fernand léger (2)

Fernand Léger est né en 1881 et est décédé en 1955 juste après s’être installé sur ce terrain de Biot. C’est alors sa femme, Nadia, et un ami proche, Georges Bauquier, qui vont reprendre le projet de construction d’un musée dédié à l’oeuvre de l’artiste.

La construction du musée s’est achevée le 13 mai 1960.

Mais tout au long des années, la grande mosaïque sur la façade horizontale de 42m sur 5m40 , a  subi les chocs thermiques ainsi que les fortes intempéries et c’est pourquoi il a fallu la restaurer.

La restauration de la mosaïque était essentielle car il y avait des morceaux de céramiques qui tombaient sur les visiteurs. Pour protéger les visiteurs, un filet avait été installé, au départ pour quelques mois,  mais il est resté 18 ans!

La restauration était donc urgente!

La restauration de la mosaïque ainsi que la céramique s’est faite en plusieurs étapes :

– il a fallu décroché chaque morceau de la céramique, mais avant les ouvriers spécialisés ont mis une sorte de fibre collée pour préserver les formes, et, ils les ont ensuite numérotées puis transportées dans le Sud-Ouest pour leur restauration.

C’est en effet 228 pièces qui ont du être transportées avec une grande précaution et 9 pièces ont été intégralement refaites car elles étaient complètement détruites.

– pour la mosaïque, les restaurateurs ont d’abord du enlever un par un chaque morceau de mosaïque puis ils les ont restaurés.

– enfin,  ils ont tout remis en place en commençant par toutes les mosaïques et pour finir les céramiques représentant le «jeu de ballon» et le «vélo» refaites à l’enduis étanche.

La restauration de l’œuvre aura duré 6 mois : 3 mois pour la mosaïque et 3 mois pour la céramique et aura également coûté 350 000 euros.

Manon (4D)

 

Les 3° participent à un Conseil municipal

L’après-midi du 25 septembre 2015, 23 élèves de 3° du collège ont assisté au Conseil municipal à la mairie d’Antibes.

La salle du Conseil municipal avec aux murs des tapisseries de Léger
La salle du Conseil municipal avec aux murs des tapisseries de Léger et de Picasso

Dirigé par le maire, Monsieur Jean Léonetti, le Conseil municipal est une assemblée constituée de 49 conseillers -dont 8 appartiennent à l’opposition- qui débattent de thèmes relatifs à la ville : les délibérations. Celles-ci peuvent être nombreuses, allant parfois même jusqu’à une cinquantaine à traiter en une séance.

conseil municipal (4)
M. El Jazouli nous explique le rôle et le déroulement d’un Conseil municipal

Ce vendredi 25 septembre, de 15h à 16h30, durée de notre présence, peu de sujets ont été abordés. Le principal, le ramassage et l’évacuation des déchets dans la commune. Etant donné qu’il arrive régulièrement que des bennes reviennent vides à la décharge, la Mairie a mis en place une meilleure répartition des tournées de ramassages.

Durant cette séance, les membres de l’opposition ont été nombreux à s’exprimer. Nous avons pu noter entre autres l’intervention d’un opposant  qui a remis en cause une association antiboise « trop communautaire » selon lui.  Ce à quoi M. le maire a aimablement répliqué : « Mais je vous suis très reconnaissant d’avoir  abordé ce sujet, car il me permet de rappeler qu’en démocratie, tout citoyen français possède les mêmes droits. »

conseil municipal (3)

En somme, le Conseil municipal, ouvert au public, est une excellente occasion de se tenir informé des dernières décisions concernant notre ville, ou même notre quartier. Se tenant environ une fois par mois en moyenne, la prochaine séance devrait avoir lieu courant novembre.

Claudia (3°D)

Livret-jeux « A la poursuite du cristal du temps »

ça y est ! Le livret-jeux des élèves de 4°C est enfin terminé.

Il sera distribué aux élèves du collège le MARDI 23 JUIN à 11h dans la cour du collège.

Nous vous attendons nombreux afin que vous puissiez ensuite découvrir le Vieil Antibes tout en aidant Elsa et Noa à récupérer le cristal du temps volé par Alfred, le poulpe.

affiche livret-jeux mardi 23 juin

Livret-jeux des 4°C : présentation des personnages

Le projet annuel des 4°C consistant à créer un livret-jeux permettant de faire découvrir le vieil Antibes aux petits touristes du monde entier arrive bientôt à sa fin.

Vous allez bientôt pouvoir découvrir les personnages de ce parcours historique au coeur d’Antibes.

Voici d’abord l’héroïne, Elsa, créée et dessinée par Tara. Jeune antiboise toujours de bonne humeur qui détient un secret de famille. Elle possède deux cristaux du temps hérité de son aïeul pirate, et elle a la lourde tâche de veiller sur eux.

guynemer Elsa

Elle est accompagnée dans cette tâche par son fidèle compagnon, un petit écureuil trop mignon, Noa, dessiné par Lola.

Noa rampant

Face à eux, Alfred, le poulpe chenapan qui a volé un des deux cristaux et qui fait courir Elsa et Noa à travers toutes les rues d’Antibes. Les dessins ont été réalisés par Dorian.

Alfred au Nomade

Bientôt le résultat final !

 

 

Livret-jeux des 4°C : rencontre avec le métier de graphiste

 

Le jeudi 2 avril, dans le cadre du projet de livret-jeux réalisé par les 4°C, un groupe d’élèves dont nous faisions partie, a bénéficié d’une sortie à l’office du tourisme de Juan-les-Pins, pour rencontrer la graphiste qui travaille sur le projet du livret jeux. Nous avons pris le bus 200, et quand nous sommes arrivés, nous nous sommes installés dans une salle de réunion et la graphiste nous a apporté un petit déjeuner.

Photo0335

On a parlé du projet, des personnages, des couleurs, de la mise en page, de l’enchaînement des pages et de l’histoire. Puis nous sommes allés sur un logiciel de dessin « indesign »

que la graphiste utilise pour faire les pages du livret jeux.

Photo0337 Photo0340

Cela lui demande beaucoup de temps, car il faut redessiner chaque personnage, les colorer, les intégrer à une photo, puis finaliser les textes et la mise en page. Elle peut y passer plusieurs heures par jour pour chaque page. Nous avons eu l’occasion de tester ce logiciel pour retravailler les dessins. Cela nous a beaucoup plu, mais la tablette graphique était difficile à manipuler durant les premières minutes, puis nous nous y sommes habitués. Cette rencontre a aussi permis d’échanger sur le métier de graphiste qui évolue très vite car il faut maîtriser les nouveaux logiciels informatiques toujours plus pointus. Il faut également bien sûr avoir la fibre artistique afin que les visuels créés soient les plus attractifs possibles et attirent le regards du spectateur. Maryline Bailly, nous a ccueilli chaleureusement et nous la remercions beaucoup pour cet échange.

Doriane, Tamila et Andréina

 

La Classe de Patrimoine de 6èmeC à La Verrerie Du Val De Pomme

La classe de 6ème C a été visiter la verrerie Du Val De Pomme à Biot, les jeudis 5 et 12 février 2015.

Ils ont pu observer un maître verrier en plein travail.

La Verrerie du Val de Pomme est une entreprise artisanale qui est composée d’une équipe de quatre artisans : trois maîtres verriers et une apprentie. Le travail de maître verrier consiste à souffler le verre, après l’avoir cueilli dans le four à 1100°, puis à le travailler pour lui donner la forme souhaitée.

IMG_0937

Nous avons assisté à la fabrication d’un vase en verre d’une seule pièce, mais nous avons également vu un coq en verre déjà réalisé qui a nécessité la création de plusieurs pièces collées entre elle avec du verre.

 IMG_0923bis

Ce que les élèves ont préféré c’est de souffler eux-même le verre, même si le maître verrier les a aidés en tenant la canne, car il faut la tourner afin que le verre ne tombe pas.

 IMG_0862bis

Cette sortie a beaucoup plu a tout le monde, y compris aux professeurs, Hassan ElJazouli et Jean-Luc Gagliolo.

 Erwann

 

 

 

 

 

Comment faire aimer la culture aux enfants ?

Les 4èmes C ont trouvé la solution : un livret-jeux « A la découverte du Vieil Antibes ».

Ce projet consiste à faire un parcours-jeux dans les rues  du vieil Antibes amusant les petits et grands .

Nous avons déjà écrit le scénario : une histoire de cristal volé, mais nous ne vous en disons pas davantage afin de garder la surprise. Le parcours à travers les ruelles est déjà tracé et nous avons bénéficié d’une visite guidée afin de connaître les moindres recoins de la vieille ville. Chaque groupe de deux élèves doit réaliser une page du livret-jeu avec des jeux bien évidemment qui permettront d’avancer sur le parcours, mais aussi des informations culturelles sur chaque endroits et parfois même des anecdotes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le projet va être réalisé, on l’espère en avril 2015 avec Mme Laurent, Mme Roucaché , Mme Montiel et M. Gagliolo.

Les livrets-jeux seront en libre-service à l’office du tourisme à Antibes et peut-être sur le site de la ville, mais cela reste encore à confirmer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous espérons que vous viendrez nombreux faire ce parcours  !!!!

Doriane, Tamila et Andréina