Archives de catégorie : Histoire des Arts

Des céramiques toutes neuves pour la façade du musée Fernand Léger

 

La classe de 4°D s’est rendue au musée Fernand Léger afin de comprendre comment les deux grandes céramiques du fronton ont été restaurées.

fernand léger (1)
les moules des pièces de céramique
fernand léger (3)
La guide nous a expliqué toutes les étapes de la restauration

fernand léger (2)

Fernand Léger est né en 1881 et est décédé en 1955 juste après s’être installé sur ce terrain de Biot. C’est alors sa femme, Nadia, et un ami proche, Georges Bauquier, qui vont reprendre le projet de construction d’un musée dédié à l’oeuvre de l’artiste.

La construction du musée s’est achevée le 13 mai 1960.

Mais tout au long des années, la grande mosaïque sur la façade horizontale de 42m sur 5m40 , a  subi les chocs thermiques ainsi que les fortes intempéries et c’est pourquoi il a fallu la restaurer.

La restauration de la mosaïque était essentielle car il y avait des morceaux de céramiques qui tombaient sur les visiteurs. Pour protéger les visiteurs, un filet avait été installé, au départ pour quelques mois,  mais il est resté 18 ans!

La restauration était donc urgente!

La restauration de la mosaïque ainsi que la céramique s’est faite en plusieurs étapes :

– il a fallu décroché chaque morceau de la céramique, mais avant les ouvriers spécialisés ont mis une sorte de fibre collée pour préserver les formes, et, ils les ont ensuite numérotées puis transportées dans le Sud-Ouest pour leur restauration.

C’est en effet 228 pièces qui ont du être transportées avec une grande précaution et 9 pièces ont été intégralement refaites car elles étaient complètement détruites.

– pour la mosaïque, les restaurateurs ont d’abord du enlever un par un chaque morceau de mosaïque puis ils les ont restaurés.

– enfin,  ils ont tout remis en place en commençant par toutes les mosaïques et pour finir les céramiques représentant le «jeu de ballon» et le «vélo» refaites à l’enduis étanche.

La restauration de l’œuvre aura duré 6 mois : 3 mois pour la mosaïque et 3 mois pour la céramique et aura également coûté 350 000 euros.

Manon (4D)

 

Collège au théâtre

 

Tout au long de l’année scolaire, la classe de 3èmeD, accompagnée de Mmes Catarino et Roucaché (professeures d’arts plastiques et de français) a pu assister à deux spectacles vivants et visiter le théâtre Anthéa.

Visites et spectacles

En octobre, l’acteur Pierre Blain est venu au collège jouer son spectacle itinérant, intitulé Monsieur Zissbideldip, à tous les élèves de 3ème. Cette création est inspirée des œuvres de l’humoriste allemand Karl Valentin. Le temps principal du spectacle est le temps et son emprise sur les individus. Ce spectacle a plu car l’acteur interagissait avec son public. D’ailleurs, à l’issue de la représentation, nous avons pu discuter avec Pierre Blain ; ce moment d’échange fut très enrichissant.

En janvier la classe de 3ème D est allée visiter le théâtre Anthéa. Nous avons donc eu l’occasion de découvrir les loges dans lesquelles les acteurs se préparent. Nous y avons appris que des téléviseurs retransmettant des images de la salle de spectacle, permettent aux acteurs d’observer leur public avant leur entrer en scène et ainsi « prendre la température » de la salle. Nous avons également pu entrer dans la salle Pierre Vaneck où les techniciens régisseurs nous ont présenté leurs métiers (son, lumières, costumes…).

Enfin, au mois de mars, la classe a assisté à la répétition générale de la pièce de théâtre Le Procès  Cette pièce est une adaptation du Roman de Franz Kafka. L’adaptation, la mise en scène et la scénographie ont été réalisés par Félicien Chauveau avec la troupe du collectif La Machine (dont les acteurs Benjamin Migneco, Eva Rami, Irène Reva , Christophe Turgis). Cette pièce raconte l’histoire d’un employé de bureau solitaire qui mène une vie sans histoire , et qui un jour se fait arrêter par un agent pour une raison inconnue , la pièce va donc tourner autour de l’absurdité de cette arrestation. Comme lors de la représentation d’octobre, à l’issue du spectacle, nous avons pu échanger avec les acteurs et le metteur en scène.

Projet arts plastiques

Ces différentes actions ont enrichi notre travail en français et en art plastique et nous ont permis d’avoir une vision plus concrète du genre théâtral. Ainsi, dans le cadre d’un projet d’art plastique la classe a travaillé sur la scénographie : à partir de l’écoute du Sacre du Printemps, nous devions imaginer les costumes des danseurs, les décors et la lumière sur la scène. La visite d’Anthéa a permis de visualiser la scène. Une fois le prototype fait, nous avons dû le reproduire en grand format et/ou en 3D.

IMG_20150412_121852-1 IMG_20150412_123028-1

La classe de 5A, option théâtre

Le théâtre est au cœur d’autres projets du collège. Ainsi, il existe, dans notre établissement, une classe de 5ème option théâtre encadrée par M. Draperi, professeur de français et M. Girerd , professeur de théâtre au conservatoire d’Antibes. Nous avons eu la possibilité d’assister à une des cours de cette classe, au conservatoire.

Le cours commence par des exercices de concentration (le jeu de 7, mime, gestion de la voix et de son intensité…).

Ensuite les élèves ont enfilé leur costume, et ont commencé la répétition de la pièce écrite par M. Draperi, et qui sera jouée en public mercredi 15 avril. Nous n’avons vu que certains scènes de la pièce qui compte des rôles tels que  des chevaliers, servantes, princesses … tous personnages d’œuvres en lien avec le programme de français de la classe de 5ème.

Cette découverte de l’univers du théâtre nous a permis de nous familiariser et d’apprécier des formes d’art que nous n’avons pas l’habitude de voir et nous avons apprécié ce contact particulier avec le spectacle vivant.

Sarah J., Sarah P., Clément et Christophe